Connaissance et Identification des Fougères

Polystichum munitum

(Kaulf.) C.Presl. 1836

Clé d'identification

port dressé

frondes de 50 à 90 cm, arquées

limbe linéaire-lancéolé, unipenné coriace, satiné

pétiole et rachis vert recouverts de nombreuses écailles fines orangé à roux

pétiole et rachis creusé par un sillon longitudinal face adaxiale

pennes étroitement lancéolées, droites à falciformes

base plus ou moins cunéiforme, auricule bien développé

jeunes crosses ornées d’écailles blanc argenté

marge crénelée épineuse, apex acuminé

sores ronds marginaux y compris sur l'auricule.

Nom scientifique

Polystichum munitum

Synonyme

Aspidium munitum Kaulf.
Aspidium munitum var. incisoserratum D.C. Eaton
Polystichum munitum subsp. munitum
Polystichum munitum subsp. solitarium Maxon
Polystichum munitum var. incisoserratum (D.C. Eaton) Underw.
Polystichum munitum var. munitum
Polystichum solitarium (Maxon) Underw. ex Maxon

Genre

Distribution géographique

Répartition géographique

Amérique du Nord, côte ouest du sud de l’Alaska au sud de la Californie et du sud-ouest de la Colombie-Britannique au nord de l’Idaho et à l’ouest du Montana.

Biotope

Sous-bois et forêt humides de conifères en basse altitude, terrain frais et humifère.
Image

Origine du nom scientifique

Polystichum vient du grec polus, « beaucoup » et stickos, « rangées », qui peut être lié aux écailles nombreuses sur le stipe et à la disposition des sores sur les frondes.

Munitum vient du latin munio « munir », fortifier, possiblement à cause des dents et aiguilles des pennes qui font penser à des épées. Les pennes et possèdent à leur base une auricule dirigée vers le haut, rappelant la garde d’une épée.

Origine du nom français : Polystic vient de Polystichum,  à épées à cause des auricules qui rappellent la garde d’une épée

Espèce réglementée

Non

Divers biologie

La coupe transversale du pétiole montre la présence de 4 faisceaux vasculaires (xylème).

Les spores microscopiques mesurent 50 µm et sont de forme ovale, bosselées, monolètes et de couleur jaune clair.

Description

Le port de la plante est dressé. Les frondes* de 50 à 90 cm sont unipennées* vert clair lorsqu’elles sont jeunes puis vert foncé, coriaces et satinées. Le limbe* est segmenté mais non divisé. Le pétiole* est court.  Le pétiole et le rachis sont vert et recouvert de nombreuses écailles fines orangé à roux ressemblant à des poils. L’ensemble est creusé par un sillon longitudinal sur la face supérieure. Les pennes mesurent entre 1 et 15 cm de longueur et possèdent à leur base une auricule orientée vers le haut. Les jeunes crosses sont ornées d’écailles blanc argenté. Les sores ronds sont disposés le long du bord des pennes y compris sur l’auriculesur la moitié supérieure de la fronde, sur la face inférieure. Les sores sont protégés par une indusie en forme de parapluie.

Informations complémentaires

Au printemps, les rhizomes étaient consommés par certains peuples autochtones lorsque la nourriture se faisait rare.

Lien

Auteur de la fiche

Nadine SABOURIN
Date de publication
Mardi 25 mai 2021 - 00:39
Dernière modification
Lundi 30 août 2021 - 11:35

Photos

  • Image

    Polystichum munitum

    Penne | Sore | Sporange
    lun 28/06/2021 - 09:18
  • Image

    Polystichum munitum

    Spore
    dim 27/06/2021 - 23:47
  • Image

    Polystichum munitum

    Ecaille | Penne | Pétiole | Stipe
    Pétiole écailleux de Polystichum munitum
    lun 14/06/2021 - 06:51
  • Image

    Polystichum munitum

    Crosse | Ecaille
    Jeune crosse de Polystichum munitum couverte d'écailles fines blanchâtres
    lun 14/06/2021 - 06:49
  • Image

    Polystichum munitum

    Indusie | Sporange
    Position des sporanges immature au printemps sur la face abaxiale d'une penne de Polystichum munitum et indusie fine et transparente
    lun 14/06/2021 - 06:47
  • Image

    Polystichum munitum

    Plante entière
    dim 13/06/2021 - 19:04