Connaissance et Identification des Fougères

Polystichum makinoï

(Tagawa) Tagawa,1936

Clé d'identification

Le rhizome est dressé ou ascendant densément couvert d'écailles brunes linéaires

frondes mesurent de 40 à 60 cm

pétiole brun jaunâtre, densément couverte d'écailles à la base,

limbe bipenné, deltoïde-ovale ou deltoïde- lancéolé, avec deux paires inférieures souvent stériles

rachis recouvert face abaxiale d'écailles linéaires

pennes alternes, attachées perpendiculairement au rachis, courtement pétiolées

pinnules alternes, courtement pétiolées

texture de la fronde est papyracée

nervures latérales dichotomiques

sores disposées sur 1 rang de chaque côté de la nervure médiane

indusie  légèrement dentée.

Nom scientifique

Polystichum makinoï

Synonyme

Polystichum aculeatum (Linnaeus) Roth ex Mertens var. makinoi Tagawa, 1932
P. aculeatum var. pinfaense Rosenstock.

Genre

Distribution géographique

Répartition géographique

Bhoutan, Chine, Japon, Népal

Biotope

Lieux humides, sur les rochers dans les forêts, les buissons; de 600 à 2500 m.

Origine du nom scientifique

Polystichum: vient du grec polus, « beaucoup » et stickos, « rangées », qui peut être lié aux écailles nombreuses sur le stipe et à la disposition des sores sur les frondes.

makinoï: en l'honneur du botaniste japonais Tomitaro Makino (1862-1957).

Espèce réglementée

Non

Divers biologie

Nombre de chromosomes: 2n = 164

Description

Le rhizome est dressé ou ascendant, court, densément couvert d'écailles brunes linéaires. Les frondes mesurent de 40 à 60 cm; le pétiole est brun jaunâtre, de 15 à 23 cm, environ 2,5 mm de diamètre. Il est densément couverte d'écailles à la base, linéaires, lancéolées et plus grandes ; au milieu, les écailles sont grandes, bicolores, brun noirâtre et brun jaunâtre sur la marge, brillantes, ovales ou ovales-lancéolées et mesurent jusqu'à 13 × 6 mm, subentières, caudées. Le limbe est bipenné, deltoïde-ovale ou deltoïde- lancéolé, de 28, à 52 cm, près de la partie basale de 9 à 18 cm de large: la base est légèrement contractée; une ou les deux paires inférieures sont souvent stériles, l'apex est acuminé, fertile ; le rachis est sans bulbilles proliférantes, recouvert face abaxiale d'écailles linéaires et lancéolées ; les écailles lancéolées sont de couleur brun clair à brunes (rarement les écailles du rachis inférieur sont bicolores), subentières, acuminées. Les pennes, de 13 à 20 paires, sont alternes, attachées perpendiculairement au rachis, courtement pétiolées, lancéolées, bases non contractées, asymétriques, l'apex est acuminé ; les pennes inférieures, de  3,5 à 8 cm × 1 à 2 cm, sont unipennées ; la nervure principale est couverte d'écailles linéaires brun clair ou brunes. Les pinnules, de 14 à 22 paires, sont alternes, courtement pétiolées, falciformes-deltoïdes à étroitement oblongues, de 0,8 à 1,3 cm × 4 à 7 mm, à base cunéiforme, avec des oreillettes acroscopiques arrondies , à bords entiers ou subentiers, à apex aigus, souvent courtement aristés ; les pinnules acroscopiques basales sont les plus grandes, profondément incisées ou pennatilobées ; la face adaxiale est subglabre et la face abaxiale est peu recouverte de microécailles courtement filiformes ; la texture de la fronde est papyracée; la nervation est pennée; les nervures latérales, de 5 à 8 paires, sont dichotomiques, distinctes. Les sores, 5 ou 6 paires par pinnule, sont disposées sur 1 rang de chaque côté de la nervure médiane, submarginaux, terminaux sur les veinules ; l'indusie est légèrement dentée.

Lien

Auteur de la fiche

Nadine SABOURIN
Date de publication
Samedi 8 janvier 2022 - 12:47
Dernière modification
Samedi 8 janvier 2022 - 13:12

Photos

Aucune photo

Si vous êtes intéressé, merci de soumettre une photo.