Connaissance et Identification des Fougères

Pteris wallichiana

J. Agardh

Clé d'identification

Rhizome dressé, court, épais, écailles brunes.

frondes groupées;

pétiole ferme, scabre, glabre  largement cannelé face adaxiale

limbe généralement tripartite,  divisées en pédicules, à division centrale

pétiole  épais

pennes latérales alternes, obliques ou décombantes

pennes basales sont brièvement pétiolées, distantes

pennes apicales sont sessiles, lancéolées

marges plates dentées

pinnules basales légèrement plus courtes

segments alternes, obliques, oblongs ou largement lancéolés

veines sont bien visibles sur les deux faces

Nom scientifique

Pteris wallichiana

Synonyme

Pteris wallichiana var. wallichiana

Genre

Distribution géographique

Répartition géographique

Bhoutan, Cachemire, Chine, Inde, Indonésie, Japon, Laos, Malaisie, Népal, Philippines, Thaïlande, Taiwan, Vietnam

Biotope

Dans les forêts et les vallées
Image

Origine du nom scientifique

Pteris : du grec pteris dérivé de pteron « aile ou plume » allusion avec la similitude des feuilles avec des ailes d’oiseau

wallichiana : en hommage au botaniste danois Nathaniel Wallich (1786-1854) qui servit en Indes puis à la Compagnie anglaise des Indes orientales.

Espèce réglementée

Non

Divers biologie

Les spores sont trilètes

Description

Rhizome dressé, court, épais, 1,5-2 cm de diamètre, ligneux, apex à écailles brunes. Frondes groupées; pétiole de 60 à 80 cm, légèrement allongé à la base, de 1 à 2 cm de diamètre, ferme, scabre, glabre ou à soies violet-brunâtre, largement cannelé face adaxiale ; limbe généralement tripartite, avec des branches latérales généralement divisées en pédicules, à contour largement ovale-pentagonal, de 70 à 85 cm × environ 60 cm ; la division du limbe est centrale uni ou bipinnatipartite, de 50 à 70 cm × 20 à 25 cm, le pétiole de 7 à10 cm est plus épais ; les pennes latérales, plus de 20 paires, sont alternes, obliques ou décombantes, les pennes basales sont brièvement pétiolées, distantes de 3 à 4 cm, les pennes apicales sont sessiles, lancéolées, de 11 à 15 jusqu’à 20 cm × 2 à 2,5 jusqu’à 3,5 cm, la base est subtronquée à largement cunéiforme, profondément pectinée pour laisser une costule étroitement ailée ; les marges sont plates dentées, l’apex est linéaire-caudé de 1 à 2 cm ; les pinnules basales sont légèrement plus courtes ; les segments de 23 à 30 paires, sont alternes, contigus ou incisés de manière aiguë, distants de 1 à 2 mm, obliques, oblongs ou largement lancéolés, de 10 à 13cm jusqu’à 18cm × 3,5 à 4,5 mm, les bords sont dentés obtus plats, l’ apex est acuminé ou obtus ; la penne terminale est semblable aux pennes latérales, la base est cunéiforme à pétiole court ; les nervures sont saillantes glabres, face abaxiale, légèrement sillonnées face adaxiale, avec de courtes épines ; les veines sont bien visibles sur les deux faces ; la veine acroscopique oblique de la base du segment s'anastomosant avec la veine basiscopique du segment adjacent en une veine arquée, pour former une série d'aréoles étroites le long des nervures, et avec plusieurs veinules simples libres arrivant à l'incision dans le bord externe de la veine arquée, apicale 2 ou 3 paires simples, les autres bifourchues à la base, décombantes ;le limbe est vert pâle ou gris-vert, fermement herbacé au séchage, subglabre à glabre, légèrement cannelé face adaxiale.

Lien

Auteur de la fiche

Nadine SABOURIN
Date de publication
Lundi 30 août 2021 - 09:32
Dernière modification
Samedi 4 septembre 2021 - 11:45

Photos