Connaissance et Identification des Fougères

Pellaea viridis

(Forssk.) Prantl

Clé d'identification

Rhizome court

pétiole et  rachis brun noirâtre, brillants, glabres  avec  large sillon aplati face adaxiale

frondes en touffe  dépassant 50 cm

limbe  bi- à tripenné  segments ultimes lancéolés, à contour deltoïde ovale lancéolé

pennes basicopiques basales  parfois un peu plus développées

segments ultimes glabres, oblongs, lancéolés

nervures  libres, distinctes et furquées

sores marginaux.

Nom scientifique

Pellaea viridis

Nom français

Pellée verte

Nom anglais

green cliff brake

Synonyme

Adiantum hastatum L. f.
Cheilanthes viridis (Forssk.) Sw.
Pellaea adiantoides Bory ex Willd.
Pellaea macrophylla Fée
Pellaea viridis var. incisa Christ
Pellaea viridis var. viridis
Pteris viridis Forssk.

Genre

Distribution géographique

Répartition géographique

Afrique: Afrique du Sud, Malawi, Mozambique, Yémen, Zimbabwe,

Afrique de l'est: Comores,  Madagascar, Mascareignes

Asie:

Océanie: Australie où elle est invasive, certaines iles du Pacifique.

 

Biotope

Milieux ouverts plus ou moins secs, lisière de bois, zones sèches, en altitude, milieux humides ombragés.
Image

Origine du nom scientifique

Pellaea  du grec pellos "de couleur sombre", se réfère à la couleur foncé des limbes

viridis qui signifie vert en latin se réfère aussi à la couleur du limbe.

Espèce réglementée

Non

Description

Le rhizome est court ; le pétiole et le rachis sont de teinte brun noirâtre, brillants, glabres ou subglabres, avec un large sillon aplati face adaxiale et des marges plus ou moins relevées ;  Les frondes poussent en touffe, dressées ou un peu retombantes, dépassant 50 cm. e limbe est généralement bi- à tripenné , à nervures libres apparentes et à segments ultimes lancéolés à hastés ; son contour est deltoïde ovale lancéolé, le plus souvent bi- à tripenné, rarement plus découpé, ou au contraire unipenné. ; les pennes basicopiques basales sont parfois un peu plus développées. Les segments ultimes sont glabres, oblongs, lancéolés ou ovés, hastés, entiers, parfois profondément lobés à la base. Les nervures sont libres, distinctes et furquées. Les sores, en face abaxiale, sont marginaux et recouverts d'une indusie étroite.

Bibliographie

Ezavin O.& Basset C., 2013, FOUGERES RUSTIQUES POUR LE JARDIN, ed Ulmer, 223p.

Grangaud, E., 2010. - GUIDE DES FOUGERES ET PLANTES ALLIEES DES MASCAREIGNES - La Réunion, Maurice et Rodrigues. Biotope, Mèze (Collection Parthénope); Muséum national d'Histoire naturelle, Paris, 432 p.

Lien

Auteur de la fiche

Nadine SABOURIN
Date de publication
Samedi 17 juillet 2021 - 19:22
Dernière modification
Vendredi 6 août 2021 - 11:49

Photos