Connaissance et Identification des Fougères

Osmunda regalis

L. 1753

Clé d'identification

Rhizome court

frondes nombreuses, dressées

pétiole lisse

limbe oblong, subcoriace

divisions primaires opposées ou subopposées divisions secondaires;

divisions secondaires stériles alternes à subopposées, pétiolulées, oblongues à lancéolées, obtuses à subaiguës au sommet, entières ou plus ou moins denticulées

divisions ultimes apicales souvent confluentes

divisions secondaires fertiles limitées à la partie supérieure des frondes à limbe très fortement réduit.

sporanges marginaux, brun foncé.

Nom scientifique

Osmunda regalis

Nom français

Osmonde royale

Nom anglais

royal fern

Genre

Distribution géographique

Répartition géographique

En France; l'osmonde royale est présente dans l'ouest de la Bretagne, dans les Landes et au pays basque. Elle est assez fréquente en Corse. Elle est plus localisée dans de nombreuses autres régions, Massif armoricain, Orléanais, Sologne, Charentes.

En Europe, on la trouve plutôt dans la partie occidentale tempérée, du sud de l'Espagne au Portugal jusqu'au sud de la Scandinavie et jusqu'en Pologne. Elle est plus disséminée à l'est.

En Afrique du Nord jusqu'en Afrique du Sud, Madagascar et aux Mascareignes.

En Asie, de la mer Noire et du Moyen-Orient au Japon.

En Amérique du Nord dans sa partie orientale, en Amérique centrales, aux Antilles, au nord et l'est de l'Amérique du Sud.

Biotope

On trouve l'osmonde au bord des marais, sur les berges des rivières, des bois tourbeux, les fossés humides et des suintements. Elle tolère le soleil si le sol reste suffisamment humide.
Image
Sores rose qui deviendront brunes à maturité d'Osmunda regalis.

Origine du nom scientifique

Osmunda  proviendrait de Osmund qui désigne en ancien anglais un fer de qualité supérieure Le mot Osmund proviendrait lui-même de la contraction de deux mots issus d’anciennes langues scandinaves : ass (Ases, les dieux apparentés à Odin) ou os (dieu) et mundr (la tutelle). Ainsi Osmunda signifierait la tutelle/protection des dieux. Le lien entre la plante et le fer serait lié aux organes qui produisent les spores de la fougères. Ils arborent en premier lieu une couleur verte, avant de virer au beige, puis à un brun rappelant les teintes de la rouille.

regalis du latin qui signifie royal

Espèce réglementée

Non

Divers biologie

Les spores sont subsphériques, de 40 à 50 μ, chlorophylliennes.

Nombre de chromosomes 2n = 44

Description

Le rhizome est court. Les frondes sont nombreuses, dressées, de 0,4 à 1,8 m de long, couvertes d'un tomentum roux à l'état jeune, glabres à maturité; le pétiole est lisse, canaliculé à la face supérieure; le limbe est oblong, subcoriace, bipenné; il possède 2 à 8 jusqu’à 10 paires de divisions primaires, celles-ci sont opposées ou subopposées, les inférieures un peu plus courtes que les médianes et de 6 à 15 paires de divisions secondaires; les divisions secondaires sont stériles de 2 à 7cm × 0,5 à 2 cm, alternes à subopposées, pétiolulées, oblongues à lancéolées, inégalement tronquées ou arrondies à la base, obtuses à subaiguës au sommet, entières ou plus ou moins denticulées, parfois lobées dans le bas ; les divisions ultimes apicales sont souvent confluentes; les divisions secondaires fertiles sont limitées à la partie supérieure des frondes et plus ou moins nombreuses, à limbe très fortement réduit. Les sporanges sont marginaux, brun foncé à maturité.

Bibliographie

Prelly R., 2001, LES FOUGERES ET PLANTES ALLIEES DE FRANCE ET D’EUROPE OCCIDENTALE , ed. Belin, 431p.

Stokey, Alma G. “Duration of Viability of Spores of the Osmundaceae.” American Fern Journal, vol. 41, no. 4, 1951, pp. 111–115.

Lien

Auteur de la fiche

Nadine SABOURIN
Date de publication
Vendredi 18 juin 2021 - 18:56
Dernière modification
Mercredi 30 juin 2021 - 14:12

Photos