Connaissance et Identification des Fougères

Gymnocarpium robertianum

(Hoffm.) Newman

Fiche en cours de rédaction

Pour participer à sa rédaction, merci de contacter les administrateurs du site.

Clé d'identification

La plante de 30 à 40 cm

rhizomes sont longs et rampants

frondes sont monomorphes

pétiole mesure environ 1,5 à 3 fois la longueur de la fronde

limbe est largement deltoïde

pennes sont faiblement articulées

marges des segments sont entières à crénelées

pinnules basiscopiques plus longues

présence de nombreux poils glanduleux sur les axes et le limbe

veines libres

sores disposés sur un rang.

Nom scientifique

Gymnocarpium robertianum

Nom français

Polypode du calcaire
Gymnocarpium de Robert

Nom anglais

limestone fern
scented oakfern

Synonyme

Aspidium calcareum Baumg.
Aspidium robertianum Luerss.
Carpogymnia robertiana (Hoffm.) Á. Löve & D. Löve
Currania robertiana (Hoffm.) Wherry
Dryopteris robertiana (Hoffm.) C. Chr.
Gymnocarpium altaycum Cheng-yuan Yang
Gymnocarpium dryopteris var. pumilum B. Boivin
Lastrea robertiana (Hoffm.) Newman
Phegopteris calcarea Fée
Phegopteris robertianum (Hoffm.) Fée
Polypodium calcareum Sm.
Polypodium dryopteris var. calcareum (Sm.) A. Gray
Polypodium dryopteris var. glandulosum Neilet
Polypodium dryopteris var. robertianum (Hoffm.) Baker
Polypodium robertianum Hoffm.
Thelypteris robertiana (Hoffm.) Sloss. ex Rydb.

Genre

Distribution géographique

Répartition géographique

Europe : Allemagne, Andorre, Angleterre, Autriche, Belgique, Grèce, Estonie, Finlande, France Italie, Liechtenstein, Lithuanie, Norvège, Pays-Bas, Russie, Slovaquie, Suisse, Suède, Ukraine

Amérique du Nord : Canada, Etats-Unis

Asie: Mongolie, Chine, Corée du Nord, Japon

Biotope

Cette fougère se rencontre principalement en montagne dans les falaises, à la base des rochers et dans les éboulis calcaires, dans les bois, sur les rochers et murs ombragés des montagnes, plus rarement des plaines.
Image

Origine du nom scientifique

Gymnocarpium d'origine grecque signifie "fruit à nu"

robertianum : l'aspect des feuilles et l'odeur rappelle Geranium robertianum, plante dédiée à Saint Robert

Espèce réglementée

Non

Espèce ressemblante

Image
Espèce
Gymnocarpium dryopteris
(L.) Newman

Divers biologie

La présence de nombreux poils glanduleux sur les axes et le limbe marque une différence avec Gymnocarpium dryopteris, qui est glabre. Le limbe de G. robertianum est aussi plus découpé

Description

La plante mesure de 30 à 40 cm. Les rhizomes sont longs et rampants, grêles et munis de fines racines. Les frondes sont monomorphes et dépérissent en hiver. Le pétiole mesure environ 1,5 à 3 fois la longueur de la fronde; les 2 faisceaux vasculaires sont latéraux, plus ou moins oblongs en coupe transversale. Le limbe est largement deltoïde, ternaire ou ovale, bi ou tripenné-pennatifide, réduit distalement à l'apex pinnatifide, herbacé ; il est modérément glandulaire sur la face adaxiale. Les pennes sont faiblement articulées au rachis mais persistantes ; les marges des segments sont entières à crénelées ; les pavillons proximaux sont les plus longs, pétiolulés, généralement plus ou moins inéquilatéraux avec des pinnules basiscopiques plus longues ; la nervure principale présente une rainures face adaxiale et des rainures non continues du rachis aux côtes ; on note la présence de nombreux poils glanduleux sur les axes et le limbe. Les veines sont libres, simples ou fourchues. Les sores plus ou moins ronds sont disposés sur un rang entre la nervure médiane et la marge ; l’indusie est absente. Les spores sont brunâtres et rugueuses. Le nombre de chromosomes = 40.

Bibliographie

Prelly R., 2001, LES FOUGERES ET PLANTES ALLIEES DE FRANCE ET D’EUROPE OCCIDENTALE , ed. Belin, 431p.

Ezavin O.& Basset C., 2013, FOUGERES RUSTIQUES POUR LE JARDIN, ed Ulmer, 223p.

Lien

Auteur de la fiche

Nadine SABOURIN
Date de publication
Samedi 7 août 2021 - 16:48
Dernière modification
Vendredi 20 août 2021 - 21:47

Photos