Connaissance et Identification des Fougères

Dryopteris affinis

(Lowe) Fraser-Jenk., 1979

Clé d'identification

Rhizomes robustes, dressés

stipe brun pâle

stipe et rachis densément couverts d'écailles brun orangé

limbe elliptique bipenné, brillant, vert jaunâtre

pennes étroitement triangulaires ou oblongues, effilées aux sommets, sessiles une tache sombre près de la jonction avec le rachis

pinnules oblongues, adnées ou décurrentes sur la nervure médiane de la penne, obliquement tronquées à l’apex

pinnules de la paire basale de pennes de longueur plus ou moins égale de chaque côté de la nervure médiane

sores ronds, souvent confinés aux pavillons supérieurs des pinnules

indusie réniforme

Nom scientifique

Dryopteris affinis

Nom français

Fausse fougère mâle
Dryopteris écailleux

Nom anglais

scaly male fern

Synonyme

Nephrodium affine Lowe (1838)
Dryopteris borreri Newman (1854)
Lastrea pseudomas Woll. (1855)
Dryopteris pseudomas (Woll.) Holub & Pouzar (1967)

Genre

Distribution géographique

Répartition géographique

Cette espèce se retrouve plus particulièrement dans les régions océaniques, Normandie, en Bretagne et dans le Pays basque; dans les massifs montagneux à forte pluviosité, Alpes du Nord, Pyrénées, Massif central et Vosges.

En Europe, elle se distribue des cotes atlantiques à la Pologne et à la mer Noire et le sud-ouest de la Norvège..

Elle est aussi présente en Macaronésie et en Afrique du Nord : Maroc.

En Asie, elle est présente du Caucase eu nord de l'Iran.

 

Biotope

Dans les atmosphères fraiches et humides des sous-bois, dans les vallons encaissés , les sols humides faiblement acides, jusqu'à 2000 m.
Image

Origine du nom scientifique

Dryopteris : dryoptère en français, vient du grec drus [chêne] et pteris [fougère] et fut attribué par Dioscoride (médecin grec) à des fougères se développant dans les bois de chênes.

Espèce réglementée

Non

Espèce ressemblante

Image
Espèce
Dryopteris filix-mas
(L.) Schott 1834
Fougère mâle

Divers biologie

Caractères différentiel de D. affinis par rapport à D. filix-mas :

Le rachis est recouvert d'écailles abondantes marron 

La face abaxiale du rachis est marron sur la partie inférieure

Une tache marron ou noire est présente face abaxiale au point de fixation des axes des pennes

Les sores sont disjointes et moins nombreuses au niveau de chaque pinnules.

 

Description

Rhizomes robustes, dressés, souvent couverts de bases de stipe morts. Stipe de 10–40 cm de long, brun pâle. Stipe et rachis densément couverts d'écailles brun orangé. Limbe elliptique bipenné, de 30 à 125 cm  × 15 à 30 cm, brillant, vert jaunâtre. Pennes de 25 à 50 paires ou plus, étroitement triangulaires ou oblongues, effilées aux sommets, sessiles, de 8 à 15 cm × 2 à 3 cm, avec une tache sombre près de la jonction avec le rachis lorsqu'elles sont fraîches. Pinnules de 15 à 30 paires, oblongues, adnées ou décurrentes sur la nervure médiane de la penne, obliquement tronquées à l’apex, plus ou moins entières ou dentées uniquement à l’apex, jusqu'à 15 × 7 mm ; pinnules de la paire basale de pennes de longueur plus ou moins égale de chaque côté de la nervure médiane. Sores ronds, de 1 à 5 paires sur chaque pavillon secondaire, souvent confinés aux pavillons supérieurs des pinnules, recouverts d'indusies réniformes qui sont enroulées sous les sporanges lorsqu'ils sont jeunes.

Bibliographie

Prelly R., 2001, LES FOUGERES ET PLANTES ALLIEES DE FRANCE ET D’EUROPE OCCIDENTALE , ed. Belin, 431p.

Lien

Auteur de la fiche

Nadine SABOURIN
Date de publication
Jeudi 8 juillet 2021 - 16:06
Dernière modification
Jeudi 8 juillet 2021 - 19:17

Photos

Variétés et cultivars de cette espèce