Connaissance et Identification des Fougères

Adiantum caudatum

(L.) 1771

Clé d'identification

Plante terrestre ou épilithique, de 10 à 40 cm

rhizomes dressés, courts, écailles brun noir profond,

frondes groupées

stipe brun noir, densément hirsute brun foncé

limbe unipenné, à contour lancéolé, à base légèrement étroite

rachis de la même couleur que le pétiole glabrescent lorsqu'il est vieux

apex généralement prolongé en un stolon en forme de fouet s'enracinant à l'extrémité pour former une nouvelle plantule

pinnules espacées alternes ou inférieures subopposées s'étalant horizontalement

inférieures progressivement réduites

pinnules moyennes plus ou moins dimidiées, papyracées, vert brunâtre, densément pubescentes 

base asymétrique, marges supérieure et externe profondément divisées en nombreux lobes étroits 

face supérieure est tronquée

nervures possèdent des ramifications multidichotomiques

sores sont disposées de 5 à 12 par pavillon 

fausse indusie est brun foncé, orbiculaire

Nom scientifique

Adiantum caudatum

Nom français

Capillaire à queue

Nom anglais

walking maidenhair
tailed maidenhair
trailing maidenhair

Synonyme

Adiantum caudatum var. angustilobatum Bonaparte
Adiantum lyratum Blanco

Genre

Distribution géographique

Répartition géographique

Asie: Chine Taiwan, Bhoutan, Cambodge, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Népal, Philippines, Thaïlande, Vietnam.

Biotope

Sur les rochers ou dans les crevasses rocheuses des forêts ou des vallées montagneuses ; 100-1200 m
Image

Origine du nom scientifique

Adiantum : du grec adiantios « qui ne se mouille pas » allusion à la particularité des feuilles sur lesquelles l’eau de pluie glisse

caudatum : en latin  "queue" allusion aux longs rachis enroulés à leur extrémité de cette fougère.

Espèce réglementée

Non

Divers biologie

Spore granulaire.

Nombre de chromosomes 2n = 90.

Description

Plante terrestres ou épilithiques, de 10 à 40 cm de haut. Rhizomes dressés, courts, écailles brun noir profond, lancéolées, à bords entiers. Frondes groupées; le stipe est brun noir, de 1 à 10 cm, densément hirsute multicellulaire brun foncé ou brunâtre ; le  limbe est unipenné, à contour lancéolé, de 15 à 30 cm par 2 à 4 cm, la base est légèrement étroite ; le rachis est de la même couleur que le pétiole et également légèrement hirsute, glabrescent lorsqu'il est vieux, l’apex est généralement prolongé en un stolon en forme de fouet s'enracinant à l'extrémité pour former une nouvelle plantule ; les pinnules de 20 à 44 paires, sont espacées de 5 à 8 mm, alternes ou inférieures subopposées, s'étalant horizontalement ou légèrement s'étalant obliquement ; les  pinnules inférieures sont progressivement réduites, les pinnules moyennes sont plus ou moins dimidiées, suboblongues, de 0,7 à 2 cm × 0,6 à 1 cm, papyracées, vert brunâtre, les deux surfaces légèrement multicellulaires hirsutes et densément pubescentes ; la base est asymétrique, les marges inférieures sont sous-droites et entières ; la  marges supérieure et externe est profondément divisées en de nombreux lobes étroits ; la face supérieure est tronquée ; les lobes linéaires sont à bords entiers ; la  partie supérieure est à nouveau lobée en fins segments linéaires ; l’apex est tronqué et les segments fins sont tronqués ou peu dentés à l'apex ; les nervures possèdent des ramifications multidichotomiques, visibles sur les deux faces. Les sores sont disposées de 5 à 12 par pavillon ; La fausse indusie est brun foncé, orbiculaire ou oblongue, poilue, à marges supérieures plates et droites, entières et persistantes.

Bibliographie

Prelly R., 2001, LES FOUGERES ET PLANTES ALLIEES DE FRANCE ET D’EUROPE OCCIDENTALE , ed. Belin, 431p.

Lien

Auteur de la fiche

Didier LOSTAU
Date de publication
Jeudi 27 mai 2021 - 14:34
Dernière modification
Samedi 4 septembre 2021 - 09:21

Photos